Accueil S.I.L.P.A. S-T-O-P Oli_GO Star_Trk Biographie


english translation

Oli_Go

le cal_mar égalitaire

 

 

Un système à déploiement rapide pour les concerts et les ateliers de musique électroacoustique improvisée.

l'Oli_Go entièrement déployée dans sa mer intérieure, au Périscope (Lyon2°)

 

 

cal_mar concertant :


Aux commandes de l'Oli_Go, Olivar Premier développe en direct un univers à partir de simples corps sonores et de manipulations électroniques. 

Il confie progressivement cette construction fragile au public lui transférant ainsi les enjeux et les risques habituellement réservés à l'artiste en performance.

 

Ateliers :

De part sa compacité cette sculpture colorée peut être déployée rapidement au centre d'une quadriphonie.

 

Le dispositif permet d'animer des ateliers durant lesquels les participants vont travailler sur la matière sonore et sa manipulation : à partir de générateurs sonores acoustiques tels des musiciens ou une partie des participants eux mêmes, les sons vont être modifiés en hauteur, amplitude, timbre, vitesse et spatialisation.

 

C'est à partir de ces contrôles sur le son que les participants pourront réaliser de véritables oeuvres éphémères faites de choix et de décisions dans l'instant.

 

Et c'est grâce à ces gestes artistiques que l'Oli_Go prendra sa dimension d'instrument de musique.

 

 

 

compte rendu de la présentation de l'Oli-Go aux R.E.A.L. - novembre 2014
par Eric Grundmann

La séance de ce mardi a été principalement consacrée à la présentation par Olivar Premier de son « Oli-go », un instrument sculpture de son invention. Look d’un naïf revendiqué, comme un clin d’œil à l’enfance, du moins à l’esprit de jeu. On pense à un objet surréaliste, tenant à la fois de la machine et de l’animal : en témoignent les plumes, les poils colorés, les boutons flashy, le futurisme d’antan, qui font de cet Oli-go une grosse peluche multiforme d’anticipation.

Voilà pour l’apparence.

En y regardant de plus près, on distingue des boites genre Warhol, des caissons (de jouvence ?) munis de boutons poussoirs, ainsi qu’une molette et j’en oublie, tout un dispositif permettant de capter qui la lumière, qui les déplacements (la main, le corps), tandis qu’un gyroscope va se charger de tordre les sons comme un drap mouillé : d’où des étincelles, des grésillements, des vrombissements, des stridulations, ou au contraire des sons tenus,

possiblement harmonieux, le tout étant programmé pour éviter les contrastes stridents, ou effrayants, susceptibles de faire fuir des oreilles innocentes.

Ces interfaces ont été spécialement développées pour permettre une utilisation du lycée à la maternelle. Parmi nous, qui avions parfois largement dépassé le cap de ces vertes années, certains ont eu de la peine à s’extraire du cercle des faiseurs de sons, d’autres ont regretté de n’être pas enfermés la nuit dans ce local souterrain de la Villa-Gillet pour tâter en solitaire toutes les possibilités de l’animachine.

L’instrument se présente comme un jouet, et les participants, souvent des enfants, en oublieront volontiers l’ingéniosité technique, se rendant compte longtemps après que tout est relié à un ordinateur. Pour les spécialistes, il faut dire que l’Oli-go comporte des microcontrolleurs communiquant entre eux, que la mollette possède une résolution de 600 points par tour, que le gyroscope a une précision d’un degré d’angle, que toutes les informations sont mises en réseau par un microcontrôleur qui assure la communication avec l’ordinateur et le logiciel de musique.

 

 

 

 

L'Oli_Go possède une soeur jumelle : l'Aoula

 

l'Aoula, réside à l'Opéra-Orchestre National de Montpellier.

 

l'Aoula a été conçue dans le but d'offir une plateforme de création par des compositeurs contemporrains et pour les actions culturelles auprès des jeunes publics.

 

 

 

Un système technique complexe pour rendre le son tangible.

3 mois de développement ont permis de réaliser un système à la fois fiable et performant.

D'un point de vue technique, l'Aoula et l'Oli_Go ne comportent pas moins de 7 microprocesseurs communicants entre eux. Toutes les informations sont mis en réseau par un 8° microcontrôleur pour assurer la communication avec l'ordinateur et son logiciel de musique.

Cette configuration assure une grande fluidité et une très grande précision des contrôleurs :

la molette possède une résolution de 600 points par tour, le gyroscope a une précision d'un degré

d'angle !

 

 

Samedi 7 mars 2015 - 17h

Salle Pasteur - Le Corum - Montpellier

Avec la participation de la Maison des Arts Sonores pour la mise à disposition de l’Acousmonium

John Cage "Fontana mix" ( + Fontana reMix)
/ Olivar Premier ( + )
Ludovic Nicot violon -
Julien Guillamat violoncelle -
Patrice Soletti guitare électrique -
Olivar Premier programmation Aoula

 

Jérôme Bertholon "Sandboxes" création
Ludovic Nicot violon
Patrice Soletti guitare électrique
Jocelyn Prestat Aoula
Jérôme Bertholon spatialisation sur acousmonium

 

notice de l'Aoula et de l'Oli-Go : service manual Aoula

modalités :

  • jauge : 10 à 30 p
  • concerts de 30-40 minutes
  • ateliers de 45 minutes à partir de 7 ans
  • mise en place : 30 minutes
  • une prise 230V/16A suffit !

demandez les tarifs, ici :booking@Oli.lab

english translation

Oli_Go
Egalitarian calamari from space
concert, workshop.

The Oli_Go is equipped with a set of sensitive tentacles for sound manipulation in all its known and unknown dimensions. In front of the microphone, simple sounds and notes are made equal. The thus formed Sound Objects are in turn processed through the Oli_Go's buttons and sensors. Subtle relationships between raw and processed sounds arise : a new musical vocabulary is born.
To explore this language of improvised electroacoustic music, Olivar Premier offers concerts and workshops during which he gradually entrusts the fragile ongoing musical work to the public, transferring the challenges normally reserved to the artist improviser in performance.