Accueil GTC CAS-OP S.I.L.P.A. S-T-O-P Oli_GO Star_Trk Biographie


english translation

Giant Travelling Clam

Une interface compacte qui tient dans une valisette

 

 

Le GTC intègre une surface tactile Morph/Sensel, des boutons, voyants et des capteurs divers. Un Arduino Mega réalise la reconnaissance de gestes et envoie les données via Ethernet en OSC (Open Sound Control)

Le GTC est utilisé pour improviser avec d'autres musiciens ou pour des performances en solo.


Olivar Premier associe à sa guise électroacoustique, improvisation libre et des éléments de chanson de geste électroniques.

 

Il n'hésite pas à emprunter des effets sonores réalisés par les pionniers du genre : Hugh le Cain, Pierre Henry, Jean-Claude Risset... De tels effets étaient historiquement réalisés par des moyens rudimentaires : bandes magnétiques, ciseaux, re-recording, informatique en temps différé. Maintenant les logiciels informatiques permettent de réaliser de tels effets et les monter en temps réel.

Olivar Premier s'emploie donc à jouer en direct avec des effets variés et à en manipuler les paramètres afin d'improviser directement avec la masse sonore.

le GTC : archéologie sonore et métabouton !

L'interface et le programme qui lui est attaché met en oeuvre les principes de contrôle du son développés par Olivar Premier.

Les principes :
- Des combinaisons de nombres et de positions des doigts sur la surface tactile permettent de selectionner differents effets avec une grande rapidité. Les erreurs générées durant les transition d'un geste à l'autre peuvent provoquer des artefacts imprévisibles.

- De même il est par conception impossible de prévoir exactement où va démarer la lecture d'un enregistrement ni de synchroniser une boucle. tout est mis en oeuvre pour se laisser surprendre.

Ces spécificités sont volontaires et ont pour conséquence de maintenir le musicien-manipulateur dans un état d'attention extrème afin qu'il réussisse à puiser dans la machine les bribes d'élèments sonores qui seront transformés de manière éphémère en musique. C'est un des principes fondateur de ce que Olivar Premier nomme "l'archéologie sonore"

- Les capteurs agissent sur des groupes de paramètres plutôt qu'un seul. C'est le principe du "métabouton" qui assure un contrôle pour obtenir différents états sonores.

 

 

Spatialisation :

La dimension spatiale du son est contrôlé par des programmes qui se chargent de positionner les instruments virtuels de différentes manières. Les actions sur l'interface modifient l'amplitude et la vitesse des mouvements, permettant une gestion floue de la spatialisation.

 

L'essentiel de la production sonore est dirigée par un esprit de liberté du moment, cependant Olivar peut faire parfois appel à des éléments prémédités généralement sous forme de voix parlés enregistrées. Ces éléments sont des raccourcis pour guider l'esprit du public dans l'écoute du son.

 

Le GTC, couplé avec un ordinateur, permet l'improvisation électroacoustique sur système son de 2 à 8 voies.

Conçu pour un usage en concert exclusivement, le GTC peut être raccordé à un système fourni par l'organisateur (Acousmonium, sono) ou sur un système fourni par nos soins : couronne de 4 à 6 HP jusqu'à 60m de diamètre, ou moniteurs de studio + caisson de basse pour les petites formes.

 

 

 

 

 

notice du GTC: service manual

modalités :

  • concerts de 30-40 minutes
  • mise en place : 30 minutes GTC seul, 90 minutes avec couronne HP 60m
  • une prise 230V/16A suffit !

 

english translation

Giant Traveling Clam : an international travel kit for electroacoustic free improvisation music !

This device is build around a tactile surface beefed up with homemade gesture recognition.
Basically, it allows for exploration of sound samples either captured live or not.


The software that control the sound is conceived so it is irremediably impossible to have a total control over the sound events.

It is made so that the musician has to be intensely focused on the sound and react to the result that have been made more like herding a flock of sonic sheep.
Once mustered properly, allowing for some unpredictable fuzzy events, the music start to emerge.


those principles are part of a music strategy devised by Olivar Premier called "sound archaeology" where one has to dig into a device to extract and explore sound fragments.