Accueil GTC S-T-O-P S-T-O-P(rojects) Oli_GO
CAS-OP S.I.L.P.A.   Star_Trk Biographie

 

S-T-O-Projects

/Olivar Premier

Au fil du temps, le Système Tentaculaire s'ést agrandi d'un nombre déraisonable d'interfaces les plus variées. Ce fond matériel est maintenant au service du développement de projets conceptuels.

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Synthés en carton

ce projet sera en cours de développement

Le public est immergé dans le son qu'il manipule lui-même.

 

Un ensemble de volumes en carton représentant différents types de techniques de synthèse sonore. sur ces cartons figurent des synoptiques de synthétiseurs. Des codes à barres permettent d'accéder aux différents paramètres à l'aide d'une douchette. Une molette durcie permet de manipuler le paramètre.

Le son produit par l'installation change au grès des actions du public. on entend aussi les "bips" des douchettes.

 

 

3 à 4 postes de travail, le reste du public écoute

installation habitée de 50m² à 2500m²

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Apprentissage profond

ce projet devrait être en cours de développement pour en permettre un autre.

Colonisation numérique par appropriation du bon goût du public.

 

Un poste d'écoute est constitué d'un minitel et d'une interface de notation.

un membre du public est assis au poste d'écoute.

un échantillon sonore est proposé à son écoute puis l'auditeur doit évaluer certains caractères du son entendu :

- la complexité du contenu spectral, pur ou bruyant ?

- le son est il globalement percussif ou continu ?

- plutô sourd ou brillant ?

- etc...

Ces données statistiques permettent à la machine de pouvoir au final reconnaitre des caractères précis du son et de pouvoir interagir avec des musiciens, ou classer des sons enregisteés,dans un futur autre projet.

 

1 poste de travail, le reste du public écoute

installation habitée de 50m² à 2500m²

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

big poésie

ce projet est en cours de développement.

Colonisation numérique par appropriation de l'insconcient poétique.

 

Un poste d'écoute est constitué d'un livre, d'un stylo et d'une douchette à code à barres.

un membre du public est assis au poste d'écoute.

On sélectionne un son avec la douchette en lisant un des code à barre imprimé dans le livre

après écoute, on écrit ses impressions dans la case sitées en face du code barre sélectionné

 

1 poste de travail, le reste du public écoute

installation habitée de 50m² à 2500m²

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ceux des autres

ce projet est en cours d'élaboration

Colonisation numérique par appropriation de l'insconcient poétique.

 

à partir des données collectées aux deux précédents projets, les membres du public et/ou des musiciens naviguent dans une masse sonore classée par l'I.A. sur la base de l'apprentissage prodigué par le public.

Dans le même temps, les sons produits sont analysés et les textes écrits par le public sont aussi diffusés.

Des curseurs permettent de naviguer dans la banque des sons classés. Plusieurs sons différents sont diffusés simultanément depuis différents poste de contrôle. Permettant un jeu d'improvisation par le public ou des musiciens.

 

installation habitée de 50m² à 2500m²

 

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ID[/]préconçues

ce projet pourrait être en cours de développement hardware

Une installation innovante questionnant l'illusion et la fragilité de l'identité

aspirateur virtuel-réel sans fil.

L'installation se présente comme un espace dont le comportement est décalé entre réalité et virtualité.

Les machines offertes à la manipulation du public permettent des actions dans le domaine du sonore alors que leur apparence laisse supposer à priori des usages appartenant au quotidien.

L'effet obtenu par ces objets virtuels-réels questionne le bien-fondé de l'identité et de la classification au sens large par une approche ludique de différentes méthodes d'identification et de traçabilité mise en oeuvre dans notre monde post-contemporain.

mode d'action :

Plusieurs modalités d'identification sont mise en oeuvre dans cette installation sonore :

- des codes à barres peuvent être lu par des objets portables, permettant une écoute localisée d'extraits d'interviews, pour le porteur de l'appareil et une spatialisation précise pour le reste de l'auditoire, définie par la position même des codes à barres.

- des tags RFID peuvent être détectés par d'autres appareils portatifs communicants avec un système de multidifusion sonore, cette fois-ci, on déclenche des objets sonores rappelant des actions de la vie courante, on entend des sons désolidarisés de la cause virtuelle qui leur a donné naissance.

- des codes QR sont confiés au public de manière a tracer et suivre leurs actions sur divers interfaces.

 

   

 

 

modalités :

  • jauge : 20 p/10min
  • fonctionnement continu et automatique
  • mise en place : 2h

Le dispositif :
- tapis encombré et son aspirateur/détecteur virtuel-réel.
- lecteurs sonores de code à barres.
- interfaces de captation et manipulation sonore munis de lecteurs d'identification pour la traçabilité des utilisateurs.
- système de multidiffusion 8.1.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Marches à l’œil

Projet en cours de développement - création 2050

il n'y a plus de saison,

les mois se suivent et s'autodupliquent.

les proverbes perdent leur substance,

les habitants ont perdu les repères de leur territoire.

 

Olivar Premier propose des ballades encadrées pour redécouvrir les paysages de tous les jours et reprendre conscience de son milieu urbain, mais pas uniquement.


une mise en abime par cadres interposés comme agents d'une médiation du renouvellement des réalités urbanistiques.

 

mode d'action :
Olivar accompagne des groupes dans l'univers de proximité, par le truchement de cadres à recadrage, il invite les participants à (re)découvrir la part infinitésimale de la spécificité propre aux lieux de frontière entre la ville et la non-ville.

En sollicitant l'implication éphémere du public, de nouveaux angles de vue sont choisis en mode collaboratif : on crée à nouveau de concert une relecture du monde environnant. C'est alors qu'on fixe définitivement sur le support du numérique des data-centers cette vision expérientielle de la périurbanité.

 

 

modalités :

  • jauge : < 12 p
  • séances de 45-90 minutes
  • mise en place : immédiate

Le dispositif :
Cadre simple à une poignée munie de frein.
cadre collaboratif double.
cadre à recadrage.
cadre nocturne.
cadre à vision composite.
rétrocadre, pour voir le paysage laissé derriere soi.
Tubes de téléscopie de differents longueurs et/ou diamètres